Information batterie:

Nous avons des habitudes qui datent du temps des batteries Ni/Mh. Il est donc important de revenir sur l’utilisation de la batterie du moment où on l’utilise la première fois jusqu’au moment où on la jette.

Comment utiliser la batterie :

Il ne faut pas décharger totalement la batterie dès sa réception. Au contraire, il convient de la recharger totalement sans interruption. En fait, il ne faut jamais décharger la batterie entièrement sous peine de perdre 20 % de sa capacité d’un seul coup !

Cet impératif vient du fait que les accus sont couplés à un circuit électronique complexe qui doit constamment être alimenté. De plus, une décharge totale entraîne une dégradation chimique des éléments au sein de l’accumulateur.

C’est pour cela qu’un circuit interne peut empêcher la recharge afin d’éviter tout incident. Cela aura aussi pour conséquence de rendre la batterie inutilisable. Il est déconseillé de décharger plus de 95 % de sa batterie, dans la mesure du possible. De plus petites recharges sont souvent le plus appropriées.

Explication sur les pertes :

Les accumulateurs Lithium-ion ont la particularité de perdre en capacité au cours des dix premiers cycles. La perte n’est pas grande (quelques pour cent) et s’atténue au fur et à mesure. Cette perte dépend beaucoup des matériaux utilisés et n’est donc pas la même pour toutes les batteries, ni même systématiques.

« L’effet de mémoire » :

Il existe aussi une autre idée reçue qui consiste à dire que le fait de recharger alors que la batterie n’est que partiellement déchargée, endommage les accus. Cette idée reçue est liée au phénomène appelé « effet de mémoire ».

L’« effet de mémoire » est un phénomène qui caractérise une batterie qui refuse de délivrer toute l’énergie qu’elle a en magasin, car elle a été rechargée avant d’être totalement épuisée et a mémorisé le seuil atteint au moment de la recharge comme seuil d’épuisement.

Ce phénomène a été initialement découvert par la NASA. Ses satellites, mis sur orbite autour de la terre, se chargeaient pendant les périodes de jours et se déchargeaient pendant les périodes de nuit. Attention, les durées de charges/décharges sont restées parfaitement identiques. Après plusieurs charges/décharges, la NASA a remarqué que la batterie ne donnait plus d’énergie au-delà du point où elle avait l’habitude d’être déchargée. La batterie avait gardé en « mémoire » le seuil de décharge habituel et refusait d’aller plus loin.

Néanmoins, les fabricants d’accumulateurs Ni/Cd et Ni/Mh ont désigné comme « effet de mémoire » un autre phénomène, celui de « la dépression de la tension » que l’on appelle aussi aujourd’hui le « faux effet de mémoire » en souvenir de ce désordre qui contrairement aux arguments de l’époque affecte tant les accus Ni/Cd que les Ni/MH, même si le premier souffre plus que le dernier. En gros, lorsqu’une batterie est branchée à son chargeur alors qu’elle est pleine (en moyenne pendant plus d’un jour après que la batterie ait été totalement chargée), le courant va engendrer une détérioration de la structure de l’accumulateur qui ne pourra délivrer qu’une tension inférieure (1,08 V/élément) à celle de la tension nominale des accus Ni/Cd (1,2 V/élément).

On se retrouve donc avec des accus qui délivrent la tension prévue et d’autre assurant une tension inférieure. Or, si l’appareil faisant appel à la batterie requiert la tension prévue, les accus détériorés ne pourront pas délivrer leur énergie et on aura l’impression qu’il s’agit d’un « effet de mémoire ». À titre d’information, sachez que ce phénomène peut être inversé sur les batteries Ni/Cd en déchargeant la batterie jusqu’à son seuil critique et en la rechargeant.

Le lithium-ion n’a pas de mémoire

On pourrait se demander si ce problème n’affecte pas les batteries au Li-ion, surtout celles qui restent dans un ordinateur portable lui-même branché sur une prise secteur. On pourrait avoir l’impression que dans ce cas de figure, la batterie pourrait souffrir d’une dépression de la tension, car elle est constamment en train d’être chargée. La réalité est tout autre et ce problème n’est pas présent dans les batteries au lithium-ion pour une raison simple. Au moment de la recharge, le chargeur donne une partie de l’énergie aux accus, l’autre partie étant allouée au fonctionnement de l’ordinateur. Voilà d’ailleurs pourquoi un utilisateur met plus de temps à charger sa batterie lorsque l’ordinateur est allumé que lorsqu’il est éteint et que le chargeur ne partage pas le courant qu’il envoie. Une fois les accus rechargés, le circuit électrique coupe le courant envoyé aux accus qui ne reçoivent automatiquement plus d’électricité, ce qui empêche par conséquent toute surcharge.

Garder ou pas garder la batterie dans le notebook :

La question qui consiste à savoir s’il faut laisser ou non sa batterie dans son ordinateur portable, lorsqu’il est branché sur secteur, a suscité de nombreux débats. La réponse dépend uniquement de votre sensibilité et de vos possibilités.

Garder sa batterie dans l’ordinateur

La température optimale de charge est 20 C et même si votre portable recharge votre batterie dès qu’elle perd 10 % il faudra 10 recharges de 10 % avant d’atteindre un cycle. N’ayez pas peur des petites recharges, bien au contraire. À température ambiante, nous savons que la batterie perd en moyenne 10 % par mois. 6 à 7 % sont attribués aux accumulateurs. Le circuit électrique est responsable de 3 % de perte en plus. Généralement, un ordinateur va procéder à une recharge dès que la batterie perd 5 % de charge. Deux recharges par mois ne poseront aucun problème et avoir sa batterie branchée sur son ordinateur ou sa batterie dans une étagère de votre armoire reviendra au même. En moyenne, sachez qu’un accumulateur Li-ion vie entre 500 et 1 000 cycles de charge.

D’ailleurs, si c’est pour stocker votre batterie dans une pièce à température ambiante, autant la laisser dans votre portable. En effet, si votre portable reste constamment branché, vous aurez tendance à l’oublier. Or, il est important d’effectuer un cycle complet de charge/décharge par mois en épuisant la batterie, mais en ne descendant pas en dessous de 5 %, dans le but de la calibrer. Avoir votre batterie dans votre ordinateur vous aidera à vous en souvenir.

Ne pas garder sa batterie

Garder la batterie dans la machine coule de source pour tous ceux qui en ont régulièrement besoin. Si votre portable chauffe de façon importante, après un temps d’utilisation relativement court (45 min – 1h) retirez-la, lorsque vous êtes sur secteur. L’ordinateur portable dispose d’éléments qui génèrent de la chaleur et qui peuvent augmenter la

température de la batterie. D’ailleurs, si votre ordinateur portable chauffe beaucoup, il se peut qu’au moment où il va recharger la batterie, sa température dépasse largement les 20°C, ce qui est peu recommandable comme nous l’avons vu plus haut. Enfin stocker sa batterie dans un endroit sec et froid (0 C) est une bonne idée si vous n’en faites pas usage pendant plusieurs mois. La retirer peut donc être judicieux. Attention néanmoins à ne pas oublier le cycle de charge/décharge mensuel visant à calibrer la batterie.

Stockage de la batterie :

La batterie doit être conservée chargée à 40 %. Ce seuil a été défini par précaution. Plus le seuil est bas et plus on prend le risque d’épuiser totalement la batterie et de l’endommager définitivement. Par contre, une batterie pleine stockée pendant une période prolongée est extrêmement mauvais, car l’accu perdra plus rapidement de sa capacité. La raison est que la tension interne est plus forte lorsque la batterie est pleine, augmentant le stress et l’usure. 40 % est donc établi par les experts comme le meilleur compromis.

Attention, il est préférable d’atteindre les 40 % en chargeant et non en déchargeant la batterie. En effet, le système d’exploitation mesure le niveau de charge en fonction de l’activité actuelle de l’ordinateur. Par exemple, si le système est en pleine charge, il va calculer l’autonomie restante et déterminer le taux de charge approprié, mais ce chiffre peut rapidement changer si la fréquence de fonctionnement du processeur ou la clarté de l’écran baisse en cours de route. Même si aujourd’hui, le système est très précis, il est préférable, pour être certains d’avoir une mesure fiable, d’atteindre 40 % en chargeant la batterie.

Les traces du temps :

Une constatation vous aura peut-être choqué, mais quelque soit la température à laquelle la batterie est stockée ou son niveau de charge, un accu Li-ion perd de sa capacité au fil du temps. En fait, une batterie commence à vieillir dès sa fabrication. En moyenne, une batterie bien conservée et entretenue dure en principe deux à trois ans après sa date de fabrication. C’est le résultat de l’oxydation des cellules, phénomène normal alors que la batterie est utilisée ou qu’elle vieillit.

Source article de TOM’S HARDWARE